Comment choisir
sa pagaie de paddle ?

Beaucoup de nouveaux pratiquants font l’erreur de sous estimer l’importance d’une bonne pagaie. Et pourtant, loin d’être un simple accessoire à relayer au second plan, la pagaie est tout aussi importante que la planche… si ce n’est plus !
En effet, la pagaie est votre moteur : c’est votre source de propulsion, et c’est par la pagaie que vos efforts vont se transformer en glisse… 
En plus de devoir être efficace, la pagaie doit aussi vous apporter du confort et de bonnes sensations, pour vous permettre de vous faire plaisir sur l’eau et vous accompagner dans votre pratique.
Avec une offre très large où les prix varient entre 30€ et 550€, il n’est cepandant pas simple de savoir vers quel modèle se tourner.
Comme on dit souvent qu’une bonne pagaie est presque plus important qu’une bonne planche, nous avons rédigé ce guide d’achat spécial pagaie de SUP afin de vous aider à faire le bon choix.

Que penser des pagaies fournies dans les packs de SUP gonflable?

Ces pagaies sont généralement ultra basiques, avec des manche en aluminium qui peuvent se tordre dès que l’on force un peu, et des pales en plastiques peu efficaces. Assez lourdes (certaines pagaies coulent même quand on les fait tomber !), ces pagaies sont très peu agréables à utiliser : elles vous demanderont beaucoup d’effort, pour un résultat de glisse limité.
Bien sur, elles conviendront pour l’initiation et vos premières sorties, mais dès que vous aurez essayé une bonne pagaie, vous verrez à quel point cela change la vie.
Alors n’hésitez pas à tester autre chose, auprès de vos amis ou lors des journées tests organisées sur des évènements, et vous ne voudrez probablement plus jamais faire machine arrière !

Pagaie fixe ou variable?

C’est évidemment la 1ère question à se poser.

Pagaie à manche fixe 

Ces pagaies sont plutôt réservées aux pratiquants experts, qui ont assez d’expérience pour savoir exactement ce qu’ils veulent. Nécessitant d’être coupées puis collées à la bonne longueur, vous ne pourrez plus changer la hauteur de votre pagaie. Les pagaies fixes offrent néanmoins l’avantage d’offrir ce qu’il se fait de mieux en terme de performance (légèreté, flex harmonieux, aucune entrée d’eau…).

Pagaie à manche réglable (système vario) 

C’est le choix idéal pour les pratiquants novices, mais vu les progrès réalisés ces dernières années sur ce type de pagaie c’est désormais un très bon choix même pour la plupart des pratiquants expérimentés.
Ces pagaies réglables offrent un maximum de facilité et de polyvalence, et sont désormais très qualitatives et performantes.

Avantage des pagaies réglables 

    • Possibilité de modifier la longueur de la pagaie en fonction de l’activité (plus long en balade, plus court en vagues)
    • Utilisation d’une même pagaie par différentes personnes de gabarits différents (plus grand ou plus petit)
    • Permet de tester différentes longueurs pour trouver la longueur idéale qui vous correspond
    • Possibilité de changer la longueur afin de travailler des muscles différents ou soulager des douleurs (+ court = lombaire / + long = épaule)

Inconvénients des pagaies réglables 

    • Entrée d’eau possible sur certains modèles. Cela n’est pas génant en balade, mais en vagues les chutes régulières peuvent vous obliger à vider régulièrement la pagaie)
    • Généralement un peu plus lourde que les pagaies fixes
    • Légère perte de flex dans la partie supérieure du manche

Quels matériaux?

La construction de votre pagaie, à travers les matériaux utilisés pour la pale et le manche, auront une influence déterminente sur ses propriétés mécaniques :

    • Une pagaie rigide et nerveuse apportera une efficacité indéniable avec une excellente transmission de l’effort sans perte. Mais elle sera difficile pour des pratiquants peu expériementés. Et pourra même s’avérer traumatisante pour les articulations de l’épaule
    • Une pagaie plus souple offrira plus de douceur, mais trop de souplesse risque de mal retransmettre l’énergie impliquée dans le mouvement de rame, avec parfois même une sensation « chewim gum » peu agréable.
    • Les matériaux ont aussi une influence directe sur le poids de la pagaie. Ce critère est déterminant puisqu’une pagaie légère offre un grand confort de prise en main et minimise l’effort de rame, ce qui à l’échelle de toute une session peut faire toute la différence.

Les principaux matériaux utilisés pour les pagaies de paddle sont généralement les suivants :

    • Plastique : utilisé pour les pales et les poignées des pagaies entrée de gamme, le plastique est résistant et bon marché, mais offre des performances et un confort limité.
    • Aluminium : généralement utilisé pour les manches des pagaies pas cher, il s’agit d’un matériau économique mais assez lourd et pouvant plier lorsque la pagaie est utilisée de façon trop intense (va généralement de paie avec une pale en plastique).
    • Fibre de de verre : les pagaies en fibre de verre sont généralement un très bon compromis performances / légèreté / prix. Utilisé pour le manche et la pagaie, ou parfois seulement pour l’un des 2, les fibres ont l’avantages d’être légères, assez nerveuses pour une bonne transmission d’énergie, tout en gardant un peu de flex pour le confort. 
    • Carbone : voici le nec plus ultra pour une pagaie de SUP ! Le carbone est cher, mais il offre une légèreté et une nervosité incomparable. Le supplément de prix vaut largement le coup si vous êtes un pratiquant régulier. Les pagaies les plus haut de gamme seront en full carbon (manche, poignée, pale) alors que les modèles plus accessibles n’auront que le manche en carbone, associé à une poignée et une pale en fibre.

Largeur de la pale

Il existe des pales plus ou moins larges. D’une manière générale, on peut dire que plus vous êtes « costaud » phsyiquement, et plus vous allez pouvoir utiliser une pale large (et inversement).

Pale large = puissance

Une pale large déplace plus d’eau, et permet donc d’aller plus vite à chaque coup de pagaie. Ce style de pagaie est donc idéal pour ceux qui veulent glisser de façon puissante et physique. 
En revanche, déplacer plus d’eau signifie également que chaque coup de rame va être plus difficile. Une pale trop large pourra donc être très fatiguante, voir traumatisante pour des petits gabarits.

Pale fine = fluidité

Car elle déplace moins d’eau, une pale fine sera moins physique. Elle permet de « mouliner » davantage : chaque coup de pagaie est plus facile, mais il faut donner plus de fréquence (parfait pour faire travailler le cardio). 

Système vario anti-twist

Il existe différents systèmes permettant de régler la taille de sa pagaie. Le plus fréquent est la bague vario verrouillable située en haut du manche. Vérifiez bien la robustesse du système et l’efficacité de son verrouillage, car une pagaie qui a du jeu qui bouge (twist) pendant l’effort est très vite insupportable. 
C’est pourquoi les pagaies les plus qualitatives sont équipées d’un système anti twist : une rainure creusée dans la rallonge du manche permet de bloquer sa rotation.
Un autre système un peu moins onéreux mais également efficace : une goupille vient se clipser dans un trou à la longueur désirée, ce qui permet de bloquer le manche.

Pagaie démontable (3 parties)

Le paddle gonflable offre la possibilité de faire tenir sa planche dans un sac à dos… alors autant que la pagaie rentre dans ce sac elle aussi ! Pour cela, optez pour une pagaie démontable en 3 sections.
Il existe aujourd’hui des pagaies 3 parties haut de gamme, tout aussi qualitative que les pagaies « classiques ».